MadameChing

Madame Ching est un jeu de plateau "familial ++". Comprenez par là qu'il ne satisfera pas pleinement le joueur aguerri et stratège du meeple, mais qu'il remplira parfaitement son office avec une table de joueurs pas trop experts. Attention, ce n'est tout de même pas un jeu très facile à prendre en main, il faudra une partie de chauffe pour bien comprendre les tenants et aboutissants et aussi avoir enregistré tous les "pouvoirs" des cartes à disposition.

J'aime bien ce jeu, il est dynamique, parfois (souvent ?) chaotique, avec des mécanismes intéressants. Chaque joueur joue un pirate et s'apprête à piller les mers et même attaquer Hong-Kong. Et un gamin de dix ans pourra vous exploser sans problèmes. Pas belle la vie ? :)

Mais le propos de ma bafouille n'est pas de vanter les mérites du jeu. Il est plutôt de vous faire part de mon custom, simple et de très bon goût. Oui, je sais rester humble en toute situation.

Ce fantastique jeu qu'était Pirates of the Spanish Main (il faudra d'ailleurs que j'en refasse quelques parties cet été) dormait dans mes cartons. Mes deux neurones se sont miraculeusement connectés. Pirates of the Spanish Main + Extension bâteaux chinois + thème de Madame Ching = Combo !

Hop, exit les meeples en bois, sympa mais meeple quoi..., et bienvenue aux See Tiger et ses copains.

Pirates Ching

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et là, tout de suite, ça claque sa mère. Le Baochuan remplace avantageusement la carte du China Pearl (NB : parvenir l'acquérir met fin à la partie). Cet énorme bateau a été, à une époque lointaine ou Pirates était un jeu à succès, assez recherché. Pas sûr qu'il vaille grand chose désormais, mais Madame Ching lui offre une seconde jeunesse.

Pour terminer, le jeu est vraiment splendide, tant au niveau du plateau de jeu que des cartes. Il n'en fallait pas moins pour mettre en valeur mes bateaux Pirates qui prenaient la poussière.

Jones