logo da clash

Je me rends compte n'avoir jamais fait de news sur ce chouette jeu. Shame on me !

Da Clash a commencé avec succès par une campagne Indiegogo en 2013 où l'éditeur a doublé son objectif de départ. Certes son budget à atteindre n'était pas faramineux mais quand même. Da Clash est un jeu à part pour de multiples raisons. Il a été co-développé par une boutique de jeu, Ukronium, et il se positionne sur un créneau original : le jeu de figurines à peindre d'apéro. En fait, le terme apéro sonne négatif alors que ce jeu a tout d'un grand, si l'on adhère au concept. Le jeu est édité par Ammon miniatures.

Da Clash est un concentré du jeu de figs qui se joue avec 2 poutous par joueurs, en duel, et sur une surface particulièrement réduite : un ring de 9 cases où vos catcheurs de l'espaaaace vont se coller des bourre-pif.

Du rikiki maouss costaud

De prime abord, on pourrait penser que la stratégie est réduite à sa plus simple expression, il n'en est rien ! Même sur 9 cases les mouvements sont cruciaux. Le système est particulièrement malin. Chaque joueur jette 4 dés qu'il place sur ses personnages ou sur une piste qui donne des bonus. Un 6 permettra de faire jouer son personnage en premier et si la valeur du dé correspond à une "Action Spéciale", le personnage pourra l'utiliser. Bien entendu, quand vous avez un 6 qui vous permet de taper en premier, il est assez rare d'avoir une Action Spéciale à 6. Il vous faudra donc faire des choix comme prendre un 3 qui vous fera jouer sans doute après mais qui correspond à votre Action Spéciale de la mort qui tue. Les dés posés sur les pistes vous permettent de récupérer des jetons de Zen ou Rage qui, à leur tour, vous permettront de booster vos attaques ou vos mouvements. Si un personnage a une valeur de mouvement sur fond rouge, il pourra utiliser un jeton Rage pour gagner 1 en mouvement, si le fond est jaune ce sera un jeton Zen, idem pour l'attaque ou la défense. Et si vous stockez vos jetons Zen et Rage, peut-être pourrez-vous utiliser le "Super Powa" d'un de vos catcheurs. Simple et de bon goût. Si vous êtes habitué à jouer à Claustrophobia, vous ne serez pas dépaysé, le système est assez proche dans le principe de l'utilisation des dés.

Les sensations son étonnantes. Elles sont très proches de celles d'un jeu de figurines classique sauf que vous n'avez pas besoin de 40 fig, ni d'une table de 120 par 120. 2 figs chacun et 9 cases, ça va être difficile de faire plus court !

Quant à l'univers, comment dire..., c'est du débile de chez profond. Vous aurez le choix entre une bébé démon avec tétine au bec, un ange qui balance des prouts à la fraise, un bûcheron pas commode, ou un robot belliqueux. C'est du grand n'importe quoi assumé comme en témoignent les figs ci-dessous. Elle sont très simples à peindre et j'avoue m'être amusé à le faire.

Da clash 01

Au niveau de la construction d'équipe, soit on vient avec ses deux figs favorites en combo de la mort, soit on drafte. Le deuxième mode a clairement ma préférence car le jeu se renouvelle sans cesse, même si l'équilibre n'est pas toujours là. On peut inventer d'autres modes comme par exemple : un joueur choisit une fig de son pool et l'adversaire choisit pour lui la seconde. Comme il n'y a pas de fig vraiment nazes, ça fonctionne bien. On peut aussi jouer avec 4 figs chacun et inventer la règle de catch qui permet de passer la main.

Le matos de la boite (les figs de base sont des pions en carton)

Da clash 02

Un positionnement inattendu pour un jeu qui soigne les détails

Là où le bas blesse un poil, et qui rend son positionnement de jeu apéritif compliqué, c'est que les figs sont pas données, entre 8 et 20 boules. Il faut aimer le concept de la figouze bien fines et en résine (et donc fragiles, mef !) dans un jeu funatitude. Comme j'ai adoré, mon compte en banque y est passé, enfin pas trop non plus, des boutiques les soldent. Pas très positif pour l'avenir du jeu me direz-vous, oui mais comme le jeu n'est pas amené à proposer moult extensions, et qu'on achète surtout au coup de coeur, ce n'est pas un problème. Et puis rien qu'avec 10 figs, vous avez de quoi vous amuser un paquet d'heures. Avoir la totale relève de la fanatitude absolue (non, ne me pointez pas du doigt, il parait que ce n'est pas poli...).

En résumé : si vous aimez peindre des figurines soignées et détaillées, si vous aimez les univers délirants, si vous avez envie d'un jeu de figs qui se joue en 20 minutes sur un coin de table, Da Clash est fait pour vous. 

Quelques derniers détails pour la route : le dos de la boite de base représente le ring. Mais si comme moi, vous aimez customiser, vous ferez votre propre ring. Le mien est en cours. 4 bouchons de liège sous couchés, des ficelles pour les relier, une surface quelconque et zou. Le ring de base est tout de même étroit quand plusieurs figs se trouvent en mêlée sur la même case, et il sera de bon ton de prévoir des emplacements un peu plus grands. Les socles proposés sont transparents, c'est du plus bel effet ! Par contre, comme aimanter un socle translucide serait un peu con, le transport n'est pas aisé. J'ai vu des joueurs préférer socler sur du plein pour pouvoir aimanter.

L'original et mon ring en wip

Da clash 04

Da clash 03

Jones