risk-the-walking-dead-edition

Le Père Noel a improvisé et a collé sous le sapin un Risk thématisé Walking Dead. J'avoue, j'ai été sceptique. Je n'avais plus joué au Risk depuis un certain nombre d'années, je tais le chiffre exacte par décence pour mon âge canonique, à une époque où j'étais étudiant. C'était sympa, je ne renie pas. Entre potes nous avons passé des heures agréables et imbibées sur le vénérable ancêtre, entrecoupées de défis fléchettes qui ont bien plus malmené le mur que la cible elle-même... 

Quelques minutes de lecture de règles plus tard, il ne faut guère plus qu'une poignée de minutes pour ingérer les subtilités, la baston est lancée. Ô divine surprise, le thème colle parfaitement aux BD ou la série. Des groupes s'écharpent pour le contrôle du territoire et, chaque tour, le jeu simule l'arrivée impromptue de rôdeurs sur vos territoire conquis, engendrant de possibles pertes dans vos rangs et bousculant votre stratégie de précision. Pire, si des rôdeurs vous tuent des survivants, ceux-ci peuvent se transformer en zombie ! Système logique, vicieux et donc absolument délicieux, si tant est qu'on n'a pas un caractère trop rageux devant maître zazard.

Hélas, l'ajout d'aléas frôle l'overdose. En plus des jets de combats et des zombies qui popent n'importe où, le jeu propose un tirage de cartes qui impactent le tour. Ces cartes sont tout sauf équilibrées, permettant à un joueur d'obtenir un avantage facile, ou de se mettre en danger pour gagner un bonus ridicule, quand ce n'est pas un effet qui élimine purement et simplement vos troupes !

Enfin, le choix éditorial m'a semblé moyen : au lieu de nommer des groupes comme dans la série (les Sauveurs, Alexandria, le Royaume, etc.) ce qui aurait été cohérent, les joueurs incarnent "les Prisonniers", "Rick", ou le "Gouverneur", voire même les rôdeurs. Les règles proposent deux systèmes. Dans le premier la partie s'arrête quand la carte Horde est tirée (soit entre le 4ème et 7ème tour) et l'on compte les points de possession de territoire. C'est simple et la partie n'excède pas 1h30. Dans le second, la partie s'arrête au dernier groupe survivant, un système à l'ancienne ou les premiers éliminés s'ennuient à mourrir en attendant le résultat du duel final, et les parties ne sont pas forcément rapides. A noter que les personnages ont un pouvoir spécial mais autorisés uniquement pour le second système. Curieux et à oublier.

En conclusion : un jeu qui aurait pû être très bon mais qui manque cruellement de travail éditorial. Des personnages peu engageants et des cartes déséquilibrés au possible.

Du coup, j'ai réfléchi à des variantes que je vous propose ici :

- Des groupes de personnages, comme dans la série, avec chacun un pouvoir que l'on peut déclencher une fois par partie

- Un système d'évènements aléatoire identique pour tous

Cela n'enlève pas totalement l'aléatoire mais le diminue juste assez pour moins s'agacer.

Ces variantes ont été testées et fonctionnent.

Voici les groupes :

Risk Walking Dead variantes 03

 J'ai essayé de créer pour chaque groupe un pouvoir en rapport avec leur background.

Concernant l'alétoire d'evènements, plutôt que des cartes, j'ai créé une table avec un jet de deux D6

Risk Walking Dead variantes 02

 Ces évènements ont lieu au début du tour du premier joueur et sont valables pour tous.

Alors certes, les cartes du jeu de base sont à mettre au rencard, mais une plus grande jouabilité et équité entre les joueurs est à ce prix.

Si vous souhaitez utilisez ces variantes et que la récupération des images n'est pas propre, contactez moi, je vous enverrai les originaux par mail.

Jones